We have interviewed Xavier Conqui, Partner Manager at Nextflow Software. Watch his 2:30 minutes video testimony and discover how we cover international markets from France thanks to our partners.

Voice in French, subtitles in English.

Xavier Conqui, Partner Manager at Nextflow Software.

What is the most fun in your job?

The most fun, the most pleasant, it’s to interact with different people inside and outside the company, whether they are engineers, salespeople or marketing people. And then, with an international scope, it’s this melting pot that is interesting.

How to cover international markets from France?

Through partners, because we have a dual distribution mode, we do direct sales and indirect sales. At the international level, it’s easier for us to sell through partners as we have a presence that becomes local. This breaks language and cultural barriers in some cases. Indeed, I take care of the partners and one of the advantages of having a partner network, it’s this duality, this capacity to break boundaries.

What is the role of a partner?

The role of a partner, as far as we’re concerned, it’s to give us access to markets where we are not present, as we have a dual distribution mode: we do direct sales and indirect sales.
Personally, as I take care of indirect sales, I see the partners as an extension of the team and as an added value, which allows us to access local contacts, that aren’t easily accessible from France.
So first, it’s this primary aspect, beyond the fact that the partner already has a relationship with this customer, he is also a guarantee for us of reliability and security. He also comforts the customer about his choices.
And then, what we bring to the partners, it’s the opportunity to offer a new technology, something that will be differentiating, that will allow them to expand their portfolio of solutions, to offer, beyond a new product, other service offerings for example. So, we are trying to have a win-win partnership.

The last word

I’ll give you the last word in English: so far, so good.

___

Xavier Conqui

Partner Manager, Nextflow Software

**French version**

Xavier Conqui, Responsable des partenaires chez Nextflow Software.

Ce qui est le plus fun dans ton job ?

Ce qui est le plus fun, le plus plaisant, c’est d’interagir avec différents profils au sein de l’entreprise et à l’extérieur de l’entreprise, que ce soit des ingénieurs, que ce soit des commerciaux, que ce soit des gens du marketing. Et puis, avec une dimension internationale, c’est ce melting-pot qui est intéressant.

Comment couvrir les marchés internationaux depuis la France ?

Par l’intermédiaire des partenaires, puisqu’on a un double mode de distribution, on fait de la vente directe et de la vente indirecte. Et à l’échelle international, c’est plus facile, plus aisé pour nous de passer par l’intermédiaire de partenaires, puisqu’on a une représentation qui devient locale. Ça casse un petit peu les barrières de la langue et les barrières culturelles dans certains cas. Et donc effectivement, moi je m’occupe des partenaires et un des avantages d’avoir un réseau de partenaires, c’est cette duplicité, cette capacité de casser les frontières.

Quel est le rôle d’un partenaire ?

Le rôle d’un partenaire, en ce qui nous concerne, c’est de nous donner accès à des marchés auxquels on n’est pas présent, puisqu’on a un double mode de distribution : on fait de la vente directe, et de la vente indirecte.
Moi personnellement, m’occupant de la vente indirecte, je vois les partenaires comme une extension de nos équipes et comme une valeur ajoutée dans laquelle ils nous permettent d’accéder à une base installée à laquelle on n’a pas facilement accès à partir de la France.
Donc d’abord c’est ce premier aspect, au-delà du fait que le partenaire ayant déjà un relationnel avec ce client final, il est aussi une garantie pour nous de fiabilité et de sécurité. Il rassure aussi le client final par rapport à ses choix.
Et puis nous, ce que l’on apporte aux partenaires, c’est une capacité d’offrir une technologie qui est nouvelle, quelque chose qui va être différenciant, qui va leur permettre d’élargir leur catalogue de solutions, qui va leur permettre de revenir et de proposer, au-delà d’un produit nouveau, d’autres offres de services par exemple. Donc on essaye effectivement d’avoir un partenariat qui soit gagnant-gagnant.

Le mot de la fin

Et bien, je vais te le faire en anglais le mot de la fin : so far, so good.

___

Xavier Conqui

Partner Manager, Nextflow Software